24 novembre 2006

Black Friday

ou Vendredi « noir » - aussi appelé « Buy nothing day » par les détracteurs de la société de consommation – marque le début des achats de Noël ; c’est le vendredi qui suit immédiatement Thanksgiving célébré depuis près de quatre siècles aux Etats-Unis le 4e jeudi du mois de Novembre.

Traditionnellement jour de prière pour rendre grâce au Seigneur des produits de la moisson, Thanksgiving est l’occasion de réunir la famille et de festoyer autour d’une table bien garnie.

Le menu traditionnel se compose de :

- Une dinde rôtie
(on nomme aussi Thanksgiving le jour de la dinde – certains auront vu récemment les images du Président des Etats-Unis graciant un malheureux volatile !... )
- Pommes de terre en purée, patates douces, maïs, et autres légumes d’automne accompagnés de gravy et de cranberry sauce
- En dessert, une tarte à la citrouille (pumpkin pie).

Petites remarques : Nous trouvons maintenant dans nos supermarchés français du jus de cranberry, (ou canneberges, baies récoltées uniquement en Amérique du Nord) agréable à boire très frais le matin, et peu sucré. La tarte à la citrouille se déguste aussi dans nos campagnes françaises et nos amis berrichons la préparent remarquablement.

Pourquoi ne pas terminer ce repas de fête par le café du cow-boy dont voici la recette :
Prendre une livre de café, bien la mouiller avec de la bonne eau (ce qui est très difficile à trouver le plus souvent), faire bouillir trente minutes, jeter un fer à cheval dedans et, s'il plonge, ajouter encore du café !

Une bonne ruade dans le buffet !

Happy Thanksgiving !....

"Freedom from want" (liberté de vivre à l'abri du besoin) , tableau de Norman Rockwell illustrant l'une des quatre libertés fondamentales s'appliquant aux peuples "partout dans le monde entier" selon F.D. Roosevelt dans son message au congrès américain (6 janvier 1941) :

- "Freedom of speech" (liberté de parole et d'expression),
- "Freedom to worship" (liberté de religion),
- "Freedom from fear" (liberté de vivre sans crainte).

A méditer.
(Le prix des quatre libertés a été attribué par la fondation Roosevelt au secrétaire des nations-unies, Kofi Annan, en 2004).

"C'est une des seules fois où j'ai pu déguster le modèle", a confessé Norman Rockwell à propos de ce tableau.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vos commentaires :