26 août 2007

A woman's work is never done


Dopée par l'enthousiasme de mes amies pour les travaux d'aiguille, j'ai mis hier soir la touche finale à un redwork - bien classique - commencé dans l'avion qui nous emmenait à Houston en Novembre 2004 ! comme quoi il n'est jamais trop tard.

Souvenir de Hancock of Paducah pour les tissus utilisés dans les bordures, et motifs bien connus de Betty Aldermann.


Quatre autres tops se bousculent au quilting. Le travail d'une quilteuse n'est jamais terminé !
martine

2 commentaires:

  1. Annick12:37 PM

    J'ai une envie folle de faire un redwork, en voyant le tien, c'est presque partie - Bravo - Ton top est bien réussi - Je me souviens, dans l'avion, nous conduisant vers Houston, de tes broderies de redwork.Avec le patchwork il n'y a plus de décompte de temps

    RépondreSupprimer
  2. Michelle1:33 PM

    Et quel plaisir d'en terminer un pour pouvoir en attaquer un autre !
    çà me fait penser que j'ai également un redwork à finir ...

    Allez, un coup de pied au c..., çà ne fait pas de mal et çà permet d'avancer !

    RépondreSupprimer

Vos commentaires :